Le point sur la cetose

Le point sur la cetose

La cétose est un état du métabolisme humain induit par les diètes faibles en glucides. Dans certaines circonstances (DID ou Diabète de type I), cet état peut aussi conduire à l’acidocétose.

Définition et explication du mécanisme de cétose :

Les diètes faibles en glucides ont pour effet de maintenir un faible taux d’insuline et un taux élevé de glucagon. Ce ratio insuline/glucagon aura pour effet d’induire l’état de cétose, caractérisé par la synthèse de corps cétoniques par le foie. Ces corps cétoniques seront ensuite utilisés comme source d’énergie (à la place du glucose) par les principaux organes, dont le cerveau.

La cétose s’explique selon le schéma suivant, au niveau de 2 sites :

Petit point sur le DID :

Le DID est caractérisé par une carence en insuline qui empêche l’organisme d’utiliser le glucose comme source d’énergie. Les acides gras interviennent alors comme substituts énergétiques, donnant naissance à un grand nombre de corps cétoniques. La cétose se traduit donc par la présence anormalement élevée de corps cétoniques dans le sang et les urines. Elle peut demeurer asymptomatique ou provoquer une acidocétose, complication aigüe propre au DID, survenant lorsque la quantité de corps cétoniques dépasse les capacités d’élimination de l’organisme.

Avantages de la cétose :

Les utilisateurs des diètes faibles en glucides affirment que ces dernières se comparent avantageusement aux autres types de diètes hypocaloriques en ce que le poids perdu l’est davantage sous forme de masse graisseuse que sous forme de tissu maigre. Cette affirmation se fonde sur le fait que les organes utiliseront les corps cétoniques comme source d’énergie et que ces corps cétoniques sont synthétisés à partir d’acides gras provenant du tissu adipeux.

Légende :

Précautions particulières :

Mettre en place son propre régime pour induire un état de cétose peut présenter des risques. En effet la diminution des glucides et lipides de l’alimentation s’accompagne nécessairement d’un besoin significatif en protéines. Si celui-ci n’est pas respecté, la cétose peut présenter 2 risques majeurs :

Attention : Mettre son organisme en état de cétose doit être encadré par un protocole permettant d’atteindre les quantités de glucides, lipides et protéines adéquates tout en garantissant un apport satisfaisant en minéraux et vitamines.

Contre-indications absolues :

Zoom sur les étapes de la mise en place de la cétose :

Un mécanisme naturel de l’organisme pour mincir rapidement :

Le régime cétose est destiné aux hommes et aux femmes en surpoids. Ils sont ainsi soumis à une alimentation contrôlée, riche en protéines et très pauvres en glucides & lipides.

Etape 1 : La glycolyse hépatique

Lorsque les apports en glucides (sucres) sont inférieurs aux besoins de l’organisme, celui-ci va puiser dans le foie l’énergie dont il a besoin, sous forme de glucose. Le glucose sera donc libérer dans le sang pour être distribué à toutes les cellules du corps.

Etape 2 : La néoglucogenèse hépatique

Suite à la première étape, les réserves en glycogène du foie vont rapidement d’épuiser. L’organisme doit trouver une nouvelle source de glucose. Pour cela, il utilise des substrats endogènes fabriqués par le corps (Exemples : Acides aminés, Glycérol, Lactate…) et qui seront transformés en glucose par le foie. Ce phénomène s’appelle la  néoglucogenèse hépatique.

Dans un premier temps, ce sont surtout les acides aminés (issus de la masse musculaire) qui seront les plus sollicités. Ensuite vient le tour du glycérol (issu de la masse grasse) et du lactate. Le glucose ainsi produit à partir de ces substrats va pouvoir fournir l’énergie nécessaire aux différentes cellules du corps.

Etape 3 : La néoglucogenèse rénale

Ce processus de synthèse du glucose se produit également au niveau des reins. C’est ce que l’on appelle la néoglucogenèse rénale. Dans ce cas, le substrat endogène (produit par le corps) le plus sollicité sera le lactate. Le glycérol et les acides aminés le seront aussi, mais dans une moindre mesure.

Etape 4 : Mise en place de la cétose :

La néoglucogenèse permet de répondre rapidement à un besoin en glucides, mais elle consomme beaucoup de protéines qui sont des molécules fonctionnelles, et ne doivent pas servir de réserve. Progressivement,  pour pallier ce manque d’apport glucidique, l’organisme va s’adapter en utilisant une nouvelle source de carburant : les corps cétoniques.  Cette adaptation devient effective à partir de 48-72 heures. La cétose a lieu dans le foie. Elle correspond à la production de corps cétoniques issus de la dégradation des lipides stockés dans la masse grasse. La cétose est le reflet de la mobilisation des réserves adipeuses. Ainsi, les corps cétoniques libérés dans la circulation sanguine vont servir de carburants aux cellules de l’organisme qui sont capables de les dégrader.

Etape 5 : Les corps cétoniques

Les corps cétoniques produits par le foie agissent sur le cerveau : coupe-faim physiologique naturel, stimulant et effet anti-fatigue.

Etape 6 : La réduction pondérale

Jour après jour, les réserves graisseuses diminuent car l’alimentation, réduite en lipides, ne permet pas de compenser leur utilisation. Le capital musculaire, quant à lui, est préservé par une alimentation enrichie en protéines. La perte de poids qi s’opère dès 48-72h après le déclenchement de la cétose, ne se fait qu’au détriment de la masse grasse.

Etape 7 : Le résultat

Au bout de 7 jours, la masse graisseuse est visiblement réduite, le capital musculaire est préservé et les paramètres anthropomorphiques sont améliorés (Périmètre abdominal, tour de taille, tour de cuisses…)

DU POINT DE VUE BIOCHIMIQUE…

Le cycle de Krebs :

Le cycle de Krebs, ou cycle de l’acide citrique, est une série de réactions chimiques dont la finalité est de produire des intermédiaires énergétiques qui serviront à la production d’ATP dans la chaîne respiratoire.

Point de convergence du catabolisme des glucides (Glycolyse / Voie des pentoses phosphates), des lipides (β-oxydation) et des protéines (Décarboxylation / Désamination), il aboutit à la formation d’acétyl-coA. (Cet acétyl-coA est une forme de transport des groupes acétyle du Pyruvate) A noter que la 1° étape du cycle de Krebs consiste à transférer le groupe acétyle sur l’AOA pour former du citrate…

La cétogenèse :

La cétogenèse, ou voie des corps cétoniques est, après le cycle de Krebs, la voie secondaire de consommation de l’acétyl-coA. Cette voie est mise en place de manière importante en période de jeûne glucidique prolongé(ou en cas de diabète), puisqu’en l’absence de molécules glucidiques, la molécule d’AOA n’est plus disponile. Ces conditions ne permettent donc plus l’acétyl-coA de rentrer dans le cycle de Krebs.

Le but de la cétogenèse est de transporter cet acétyl-coA (qui ne peut plus rentrer dans le cycle de Krebs), du foie vers les muscles par l’intermédiaire des corps cétoniques. Ces corps cétoniques, produits par la cétogenèse, sont au nombre de 3 :

Les corps cétoniques sont produits dans les mitochondries du foie puis utilisés par les mitochondries des myocytes et des neurones.

Etapes de la cétogenèse :

Partagez cet article avec vos proches

Share on facebook
Share on email
Share on linkedin

Demande d'informations

Afin de répondre à toutes vos questions, remplissez rapidement le formulaire de contact ci-dessous et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais !

Vous êtes pressé?