Qu’est-ce que la cellulite?

Qu’est-ce que la cellulite?

Parce que nous sommes nombreuses à bien connaître le drame de la cellulite et de la peau d’orange, mais aussi parce que les beaux jours sont de retour, accompagnés de nos vêtements les plus légers, nous avons décidé de nous pencher sur ce problème… Pratique sportive, alimentation équilibrée, lutte contre le stress, machines minceur et remèdes de grand-mère : la guerre à la cellulite est déclarée !

Comme traitement contre la cellulite, et pour éliminer et drainer l’organisme, nos grand-mères consommaient des tisanes de fenouil et/ou du thé vert. Mais sachez qu’il existe l’infusion aux queues de cerises qui est également une solution anticellulite efficace.

comment lutter contre elle, il faut d’abord comprendre d’où elle vient… Et là, pas de mystère : une mauvaise hygiène de vie, un manque d’exercice, les troubles hormonaux et même le stress, cumulés ou non, seront à l’origine du mal.

La cellulite concerne principalement les cuisses, les fesses et les hanches, ces zones rebelles, caractéristiques de la localisation dite « gynoïde » de la masse grasse chez les femmes.

La cellulite n’est pas une maladie, mais une transformation de la peau, pouvant être induite par de nombreux facteurs, notamment génétiques, hormonaux et/ou alimentaires. Le plus souvent, elle ne pose qu’un souci esthétique et non un problème de santé.

Le Docteur Marc ZAFFRAN s’exprime à ce sujet : « A ce jour, aucun des traitements proposés pour la faire disparaître, n’est efficace à long terme (ni même à court terme pour certains d’entre eux) Ils n’ont qu’un effet cosmétique, inconstant d’une femme à une autre, et sont souvent très coûteux.

L’exercice physique, une alimentation équilibrée…et un travail personnel sur l’image de soi, permettant de ne pas se laisser dominer par le désir de changer son image au-delà de ce qui est possible, sont les meilleures attitudes à avoir face à la cellulite »

Note : Cet article concerne la cellulite esthétique. Toutefois, notez qu’il existe également des cellulites infectieuses, pouvant être causées par la pénétration de bactéries sous la peau, à travers une lésion…. Dans ce cas, il s’agit d’une affection grave, devant être traitée d’urgence à l’hôpital.

Qu’est ce que la cellulite ?

La cellulite, ou capitons, peau d’orange, etc.… est donc le résultat d’un changement de structure du tissu adipeux logé sous l’épiderme. Elle donne à la peau cet aspect bosselé, jugé disgracieux. On l’observe surtout à l’arrière des cuisses, et sur les fesses… du moins chez la grande majorité des femmes.

Celle-ci touche d’ailleurs presque exclusivement les femmes, chez qui les médecins la considèrent comme un phénomène physiologique. En effet, près de 9 femmes sur 10 sont concernées, un jour où l’autre, par cette cellulite, contre… 1 homme sur 50 !

Parfois, les cellules adipeuses sont tellement développées que le collagène qui entoure ces cellules, va se plier pour former ces fameuses plissures sous la peau. Il existe 3 couches de graisses dans le corps humain. La cellulite est la couche adipeuse qui se trouve le plus près de la peau. 

Le moment de son apparition varie d’une personne à l’autre, et dépend aussi de nombreux facteurs aggravants. Il n’existe malheureusement aucun moyen de s’en débarrasser complètement, et sur du long terme, sauf s’il s’agit d’une forme très légère. Toutefois, il est possible d’améliorer l’apparence de la cellulite à travers différents moyens. Cependant l’effet des traitements étant temporaire, il conviendra de les renouveler régulièrement et de façon assidue.

Comment se forme la cellulite ?

Les causes de la formation de la cellulite sont diverses et variées, et elles ne sont pas encore toutes connues. Néanmoins, plusieurs hypothèses sont à l’étude. On a observé que les hormones sexuelles féminines, l’hérédité, l’alimentation et l’activité physique influencent fortement son apparition. Par ailleurs, il se pourrait également que des réactions d’inflammation y contribuent aussi…

La cellulite implique donc un changement dans la structure du tissu adipeux situé en surface, juste sous la peau, et dans des régions bien précises. Le tissu adipeux installé plus en profondeur (celui qui est parfois retiré par liposuccion) n’a aucun effet sur l’apparence de la peau. Les cellules qui servent de réserves à la graisse (= adipocytes) sont logées à l’intérieur de petites chambres, cloisonnées par des « murs » de tissus conjonctifs élastiques. La peau forme donc le « plafond » de ces chambres. En présence de cellulite, on constaterait une augmentation du nombre des adipocytes, mais aussi de la rétention d’eau. Ainsi les chambres gonfleraient, les murs deviendraient bombés, tirant ainsi sur la peau, ce qui lui donne alors cet aspect matelassé, bosselé.

Quel type de cellulite ?

Attrapez à deux mains votre cellulite et pressez fortement. Observez ensuite le résultat de votre test de pression… Il faut savoir que l’on classe la cellulite en 4 niveaux :

La cellulite inhérente à un surplus de peau est différente, et se traite en conséquence.                                La cellulite dure est plus répandue chez les femmes ayant une musculature développée, et la cellulite est alors attachée aux muscles…

Conséquences possibles :

La cellulite pose le plus souvent un problème esthétique, mais elle peut, dans certains cas, causer une gêne physique, s’accompagnant même de douleurs. En effet, avec le temps, la cellulite a tendance à se densifier, ce qui provoque une pression accrue sur les terminaisons nerveuses et une hypersensibilité de la zone concernée. Chez certaines femmes, la palpation, le toucher, voire un simple frôlement de leurs zones de cellulite provoque une sensation assez douloureuse. De plus, une cellulite installée peut entraver la circulation locale du système lymphatique…

Symptômes :

Populations à risque :

Les femmes sont plus touchées que les hommes car les hormones féminines (œstrogènes, voire prolactine, durant la grossesse) y contribueraient fortement. Ainsi, la puberté, la grossesse, l’allaitement, un traitement aux œstrogènes (pilule) ou tout simplement les menstruations sont susceptibles d’être des éléments déclencheurs. En effet, ces hormones féminines stimulent l’accumulation des graisses, et rendent le tissu conjonctif moins souple.

Par ailleurs, le corps de la femme est plus sensible à la cellulite par le simple fait qu’il contienne deux fois plus de cellules adipeuses que l’organisme de l’homme. On peut aussi souligner le fait que la peau des hommes est plus épaisse, et leurs adipocytes plus petits et plus serrés les uns aux autres.

En outre, les femmes dont la mère a eu une peau fortement marquée par la cellulite sont elles aussi exposées à ce risque, de par le facteur génétique.

Enfin, les femmes dites caucasiennes sont plus à risque quant au développement de la cellulite que les autres populations, asiatiques ou noires, et ce, pour des raisons encore inconnues à ce jour.

Le poids a-t-il une influence sur la cellulite ?

Il semblerait que la cellulite se retrouve aussi bien chez les femmes minces que chez celles qui sont en surpoids. La prise de poids ne serait donc pas à l’origine de ce phénomène, mais elle peut toutefois la rendre davantage apparente.

Les facteurs de risque :

Médial peut aussi vous accompagner dans votre régime minceur et perte de cellulite, pour cela, n’hésitez pas à prendre contact avec un de nos centres Médial.

Partagez cet article avec vos proches

Share on facebook
Share on email
Share on linkedin

Demande d'informations

Afin de répondre à toutes vos questions, remplissez rapidement le formulaire de contact ci-dessous et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais !

Vous êtes pressé?