Le café et ses effets méconnus

Le café et ses effets méconnus

A ce jour, il est bon de noter que les chercheurs ne parviennent pas à expliquer totalement les différents effets bénéfiques du café, mais il faut aussi garder à l’esprit qu’en dehors de la caféine, le café renferme plus de 800 composés différents, et qu’il s’agit de la boisson la plus riche en antioxydants…

Café et cancers

D’après de récentes études, menées par des chercheurs de l’Institut Karolinska à Stockholm, il s’avère que la consommation quotidienne de 5 tasses de café réduirait de 57% les risques de cancer du sein. Ces conclusions viennent conforter les résultats d’études précédentes, à savoir une réduction du risque de développer le cancer du sein, en particulier avant la ménopause, et notamment chez les femmes présentant un risque accru en raison de la présence d’un gène de susceptibilité à cette maladie.

Par ailleurs, une consommation moyenne de 3 à 4 tasses de café par jour réduit de 30% le risque de cancer du foie, et une consommation plus élevée encore, le fait chuter de 55%. En outre le petit noir diminue de plus de 60% le risque d’évolution d’une cirrhose en cancer… Le café a également un effet protecteur concernant le cancer colorectal, celui de l’endomètre (réduction jusqu’à 80%) et sur certaines tumeurs cérébrales : les gliomes (baisse de 50 à 60%). Enfin, la caféine présente aussi un effet protecteur vis-à-vis des mélanomes, les cancers de la peau provoqués par les rayons UV du soleil.

Café et Maladie de Parkinson

Le café semble avoir un effet protecteur sur l’apparition des symptômes de la maladie de Parkinson. Ainsi, selon une vaste étude épidémiologique, la caféine aurait des vertus protectrices proportionnelles à la dose ingérée. Un taux élevé de caféine, supérieur à 4 tasses quotidiennes, diminuerait donc le risque d’apparition de cette pathologie.

Café et cœur

Les effets de la consommation du café sur les maladies cardio-vasculaires sont encore à l’étude. Néanmoins, il est clair que ce dernier augmente de façon transitoire la pression artérielle, mais sa consommation ne semble pourtant pas augmenter les problèmes cardiaques en tant que tels…

Café et femmes enceintes

Les causes, mais aussi les mécanismes de l’épilepsie sont encore mal connus de nos jours. Les facteurs environnementaux sont importants dans le problème de l’épilepsie, cela est un fait. Un manque d’oxygène chez le fœtus, particulièrement en fin de grossesse, peut avoir de graves conséquences, pouvant se traduire, plus tard, par la survenue de crises d’épilepsie. Or, il a récemment été démontré que la caféine, associée à un épisode de manque d’oxygénation, peut provoquer une crise d’épilepsie durable… Aussi, peut-on penser que lors d’accouchements difficiles, présentant un risque de manque d’oxygénation pour le fœtus, le café consommé par la mère pourrait avoir des conséquences néfastes sur le nouveau-né. De ce fait, il est déconseillé de boire du café durant les 48h qui précèdent l’accouchement.

Café et os

Apparemment, le café ne serait pas non plus très bon pour les os… En effet plusieurs études s’accordent sur le fait que la caféine augmenterait le risque de fractures, et accentuerait les problèmes d’ostéoporose. Par ailleurs, l’expresso nuirait même à la santé de nos dents… En effet, il serait à l’origine d’un problème d’absorption du calcium d’une part, et de déminéralisation d’autre part. Mais là encore, il faut se montrer prudent car des études sont encore en cours…

Café et sport

La caféine peut aussi influencer les performances sportives : au niveau du système nerveux, elle favorise la vigilance et entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque. Au niveau du tissu adipeux, elle mobilise les graisses comme principale source d’énergie au cours de l’effort physique, ce qui permettrait d’économiser les réserves musculaires de glycogène et de ralentir l’apparition de la fatigue… De plus, la caféine agit de manière indirecte sur les muscles en augmentant la force de contraction musculaire. Tous ces bienfaits, sont relevés, une fois encore, pour une consommation modérée de café, soit l’équivalent de 2 à 3 tasses quotidiennes.

Café et pouvoir antioxydant

Outre la célèbre caféine, le café contient de nombreuses substances antioxydantes, dont les propriétés sont de plus en plus étudiées. Ces polyphénols agissent comme protecteurs face au vieillissement cellulaire et aux mutations pouvant être à l’origine des cancers. Les propriétés antioxydantes du café figurent parmi les plus élevées de toutes les boissons, avec le thé.

Café, un remède miracle ?

Outre les bienfaits que nous venons d’évoquer ci-dessus, le café semble jouer un rôle bénéfique dans de nombreux autres domaines….

 Ainsi, la caféine apaiserait les migraines, et pour preuve, elle est déjà présente dans de nombreux médicaments contre les crises… Ceci s’explique par le fait que la caféine exerce une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui a pour effet une diminution de l’intensité et de la durée des migraines. Associée au paracétamol, ou à l’aspirine, elle entraîne aussi un effet analgésique plus intense. 

Nous pouvons aussi mettre en avant ses propriétés digestives. En France, le café pris après le repas est une véritable tradition s’appuyant sur un effet réel de la caféine puisque celle-ci va faciliter la digestion en augmentant la sécrétion de salive et d’enzymes digestives. Par ailleurs, elle présente également l’avantage de faciliter le transit intestinal.

En parfait stimulant de l’organisme, la caféine entraîne même une augmentation du métabolisme de base. Ainsi, les fonctions de respiration, maintien de la posture, activité intellectuelle, battements cardiaques etc.…nécessiteront 16% d’énergie en plus lorsque l’organisme est sous l’emprise de la caféine. Autrement dit : on dépense plus, sans rien faire ! Mais attention, cette dépense supplémentaire ne présente pas pour autant un pouvoir « amaigrissant ». En outre il est intéressant de souligner qu’il s’agit-là d’une boisson très peu calorique puisqu’une tasse de café apportera entre 2 et 5 kcal seulement…à condition de le prendre sans sucre bien évidemment !

Nos poumons profiteraient aussi des effets de cette boisson car la caféine améliore la capacité respiratoire, en particulier chez les asthmatiques.

Enfin, et il s’agit certainement d’une des vertus les plus connues du café : il augmente la vigilance et retarde l’apparition de la fatigue, notamment lors de tâches intellectuelles ou répétitives. Cette substance agit positivement sur la conduite automobile : des études scientifiques ont montré qu’elle améliore les réflexes et la perception visuelle. Mais attention toutefois car ces effets varient fortement selon la sensibilité des individus et s’avèrent d’ailleurs plus marqués chez les petits consommateurs de café…

Partagez cet article avec vos proches

Share on facebook
Share on email
Share on linkedin

Demande d'informations

Afin de répondre à toutes vos questions, remplissez rapidement le formulaire de contact ci-dessous et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais !

Vous êtes pressé?